Génération Femmes du Troisième Millénaire (GFM3)

GFM3 promotes social cohesion, empowerment and community development in Côte d'Ivoire.

 

 


 

Historique de la création de l’organisation

L’ONG Génération Femme du Troisième Millénaire (GFM3) est née le 30 Avril 2004 par la volonté d’un groupe de femmes qui portaient assistance à des personnes vulnérables dans le contexte de la crise politico-militaire que la Cote d’Ivoire traversait.

Après des résultats très appréciés sur le terrain, ce groupe a mué en une organisation non gouvernementale:  l’ONG GFM3, en vue de créer un plus grand impact à travers une structure formelle et viable.

 

Evolution des activités

A sa création,  l’ONG GFM3 s’était donnée pour objectif de soutenir et d’accompagner les femmes devenues chefs de famille du fait de la guerre afin de les aider dans la prise en charge sociale de leurs enfants. Au fil des activités, de nombreuses victimes de viol, plusieurs cas de violence et d’abus étaient constatés sur les femmes et les filles. Les déplacements massifs des populations et l’absence de l’Etat en étaient les causes principales. L’ONG GFM3 a alors commencé à mener des actions de sensibilisation pour le respect des droits des femmes.

 

À partir de 2008, avec le retour progressif de l’Etat et l’accès aux services sociaux de base, l’ONG GFM3 a agrandit son champ d’action par la mise en œuvre d’activités de lutte contre l’insalubrité, les maladies hydriques, la fistule obstétricale et la faim ; mais aussi des activités de cohésion sociale, de promotion de la santé, de l’assainissement, de l’hygiène du milieu, de l’éducation et de l’autonomisation de la femme et des filles-mères.

 

C’est dans cette dynamique que GFM3 a commencé à encourager les initiatives de développement communautaire en mettant un accent particulier sur une meilleure participation des femmes à tous les niveaux.

 

 A cet effet de nombreux comités d’alerte précoce et de paix ont été créés, des centres de santé, des écoles en milieu rural suivant l’approche genre et développement ont été mis en place.

 

Pour une meilleure pérennisation et capitalisation des acquis  de ces comités, les membres ont vu leurs capacités renforcées par l’ONG.

 

*Représentation 

L’ONG GFM3 intervient à Danané, Man, San Pedro, Abidjan, Tanda, Bondoukou, Bouaké et Korhogo, Biankouma, Odienné, Ferké, Boundiali, Bouna. Et partout en Côte d’Ivoire ou le besoin se fera sentir.

 

 

Quelques projets de l’organisation en lien avec les activités de consolidation de la paix :

 

1-Projet de sensibilisation de la population aux élections apaisées et  à la participation accrue des femmes aux processus électoral

 

 2-Projet de participation de la femme dans la restauration d’un climat de paix et de cohésion social dans le département de Bouna

 

 3- Projet de renforcement de la cohésion sociale à travers laction des femmes et des jeunes filles dans la  prévention des conflits dans le Tonpki, le Guémon et le Bafing 

Au  titre de la collaboration avec le Ministère de la Femme, de la Protection de L’Enfant et de la Solidarité,

ONU Femmes et UNICEF ont soumis un projet conjoint au PBF intitulé ‘’les femmes et les jeunes filles, actrices de la prévention des conflits à travers l’alerte précoce et les réseaux d’informations’’

Ce projet  vise à aborder la prévention des conflits en s’assurant de la participation des femmes et des jeunes filles mais aussi en combinant le système d’alerte précoce avec les Technologies d’Information et de Communication (Tics). Dans le cadre de sa mise en œuvre dans les régions du Guémon, du Tonkpi et du Bafing, un partenariat a été signé avec l’ONG GFM3.

 

Pour le premier trimestre, les actions pour l’essentiel ont été axées sur l’explication du projet suivi d’un plaidoyer pour l’adhésion de toutes les parties prenantes afin d’atteindre avec eux les différents résultats escomptés par les bailleurs. Au delà de cette campagne de sensibilisation, d’autres activités ont été menées en vue d’identifier les différentes zones d’implémentation et les potentielles cibles ( associations de femmes et de jeunes filles, les établissements scolaires, les listes d’ autorités à former, les medias et les griots) du projet dans les regions du Guémon, du Tonkpi et du Bafing.

 

• Objectif

 

Ce projet a pour objectif de  contribuer à  la consolidation de  la paix en Côte dIvoire à  travers le renforcement de la participation des femmes dans la gestion des conflits  dans lOuest  du pays. Il consiste à mener des actions de mobilisation communautaires pour que le rôle des femmes soit renforcé dans le mécanisme local de prévention et de gestion des problèmes qui menacent la cohésion sociale.

 

Résultat 1.1: les attitudes et  la perception de la participation des femmes et des jeunes filles dans la prévention de conflit sont positives et favorables

 

Produit 1.1 : Les communautés et leurs leaders/chefs traditionnels sont sensibilisés à la participation des femmes et jeunes filles dans les mécanismes dalerte précoce.

 

Ø  A ce niveau, quatre départements à savoir les départements de Duekoué, Bangolo, Man et Touba ont été identifiés pour la mise en œuvre du projet.

 

Ø  Un plan de travail conjoint avec la CARITAS et ICTJ a été élaboré en vue d’une synergie d’action et pour éviter les doublons dans les différentes zones d’intervention du projet.

 

Ø  Le lancement du projet a été fait du 16 au 18 Aout 2017 en partenariat avec ONUFEMME et UNICEF dans les chefs lieux des quatre départements.  Ce lancement a été l’occasion de faire un plaidoyer auprès des autorités administratives, éducatives, les collectivités décentralisées, des leaders communautaires, des associations de femmes et des communautés pour leur adhésion quant a l’amélioration des attitudes ainsi que la perception de la participation des femmes et des jeunes filles dans la prévention de conflits à l’ouest. Ce sont environ 300 personnes qui ont été touchés par ces sensibilisations.

 


Le dernier de

More on Prévention de conflit

Découvrez les organisations connexes de construction de la paix

Soumettre une organisation Is Peace Insight missing a peacebuilding organisation or initiative? Click here to tell us.